Bruxelles et la Wallonie deviennent la poubelle du monde

Tag fait au Karcher sur un bac à arbre et semblant dénoncer l’état de la région bruxelloise et wallonne. “Bruxelles et la Wallonie deviennent la poubelle du monde”

       
         
Image
camera
iPhone 5s
Latitude
50.846908333333
Longitude
4.3482111111111
Picture date
27-04-2018 11:47:17
              
Image
camera
iPhone 5s
Latitude
50.846905555556
Longitude
4.3482305555556
Picture date
27-04-2018 11:47:06
    

A première vue, ce graffiti nous semble être l’oeuvre d’un groupe politique revendiquant un changement et/ou se plaignant d’une situation. Nous avons comme hypothèse que ce graffiti est l’oeuvre d’un groupe d'extrême droite hostile à l’immigration ou aux migrations. Il nous a rappelé la phrase de Michel Rocard [“La France ne peut pas accueillir toute la misère du monde.”](http://www.phrasitude.fr/2017/07/la-france-ne-peut-pas-accueillir-toute…) Cependant, la façon de réaliser ce graffiti, en utilisant un karcher pour faire apparaître un slogan en “nettoyant” une façade sale remet cette hypothèse en question. En effet, il ne s’agit pas d’une méthode traditionnelle de propagande politique comme l’affichage sauvage ou le graffiti à la bombe de peinture. Il s’agit peut être aussi d’un mouvement lié à la situation du ramassage de poubelles à Bruxelles.

Après avoir fait une recherche sur Internet, il s’avère qu’il s’agit d’une pub pour une édition spéciale de l’Echo, journal économique belge, dans lequel des chefs d’entreprise donnaient des propositions pour le futur de la Belgique. https://multimedia.lecho.be/lappeldesxi/
Une de ces proposition est de développer l’activité de recyclage de la Belgique pour en faire “la poubelle du monde” et capitaliser sur la force du pays dans le traitement des déchets.

         
Image
    

Lors d’une recherche des pages facebook contre le piétonnier, on se rend compte que l’argument poubelle du monde/ de l’Europe est utilisé dans le sens de la première hypothèse.

         
Image
              
Image
              
Image
              
Image
              
Image
              
Image
              
Image
              
Image
              
Image
              
Image
              
Image
    

A Bruxelles le système de traitement des déchets consiste à mettre les sacs de détritus dans les rue une à deux fois par semaine pour que les services de la ville viennent les chercher. C’est un système différent des villes telle que Paris, Berlin ou Copenhague, dans lesquels les détritus sont stockés dans des conteneurs en plastique dur à roulettes. Ce système rend les poubelles particulièrement visible et fragiles. On peut souvent en voir déchirées et elles émettent une odeur désagréable. Ces poubelles et le non respect du système par certains usagers sont une des plaintes principales sur les groupes Facebook des comités de quartier. On voit en effet plusieurs commentaires sur ce sujet ainsi que des actions directement dans la rue. Ce problème fait aussi partie des revendication de plan B, une liste non-affilié pour les élections communales de Bruxelles.

         
Image
Picture date
28-01-2018 16:51:00
    

Nous retournons sur cette enquête avec un questionnement: pourquoi un journal comme l'écho a-t-il décidé de faire une campagne publicitaire avec pour moyen des tags détournés?

En employant le karcher ils se situent dans une zone grise leur permettant d'éviter l'illégalité mais toute la campagne joue sur l'ambiguïté. Au niveau du contenu, ils auraient pu choisir une autre des onze propositions élaborées par les chefs d'entreprise, dont le titre aurait été moins provocateur ou ambigu. Au niveau de la forme on s'attendrait d'un journal une campagne d'affichage plus classique. Ces pochoirs appliqués directement sur le mobilier urbain sèment en outre de faux indices quant aux auteurs du tag et donc quant aux auteurs de la phrase : loin de penser que celle-ci proviendrait d'un patron d'entreprise, véhiculée par un quotidien comme L'Echo, le format laisse plutôt imaginer d'autres types d'auteurs (cf. posts facebook), et donc aussi d'autres raisons de parler Bruxelles comme poubelle du monde...

April 2018

Author
Guillaume

May 2018

Author
Guillaume
Type
Author
Guillaume
Type

August 2018

Author
Guillaume

October 2019

Author
Giulietta
Type